Citoyens du Canton d'Annot
 
"Citoyens du Canton d'Annot"
 
    
 ou Créer un compte ?
 
     
Connexion
Pseudo : 

Mot de passe : 


Perdu le mot de passe ?
     
     
     
     
 
Accueil >> news >> Nous n’irons plus aux vœux de Mr BALLESTER - Le Conseil municipal d'ANNOT - Articles
 
     
     
 
Le Conseil municipal d'ANNOT : Nous n’irons plus aux vœux de Mr BALLESTER
Posté par f.kuhn le 2/1/2015 18:34:42 (1966 lectures)

Depuis des années, nous sommes nombreux à nous obliger, sans grande envie, ni plaisir, à assister aux vœux du maire d’ANNOT. Or, ces cérémonies de vœux se suivent et se ressemblent : beaucoup d’autocongratulations, des discours creux, pour ne pas dire lénifiants, des formules usées, destinées plus aux courtisans, d’ailleurs, qu’à la population, qui souffre du déclin de notre village et d’un quotidien de plus en plus difficile.

Mr BALLESTER conçoit les élections comme une « déchirure », alors qu’il s’agit simplement d’un moment démocratique, où l’expression des idées et des projets conduit les électeurs à faire leur choix en toute liberté, et, de fait, près de 50 % d’entre eux n’ont pas souhaité le reconduire en tant que maire lors des dernières élections municipales.

Cette situation n’a entrainé aucune évolution de son comportement, aucune remise en cause de ses méthodes, ni même le début de la moindre autocritique…

Voilà donc des années que nous assistons à des vœux hypocrites d’un homme qui n’a en réalité rien à proposer à ses concitoyens, et dont le seul vrai programme consiste à s’accrocher à son fauteuil de maire.

C’est pourquoi nous n’irons plus à ces vœux, et pourquoi nous appelons l’ensemble de nos concitoyens à faire de même. Notre abstention collective a, avant tout, une signification politique consciente et motivée. Nous refusons de cautionner un comportement qui consiste à rejeter la moitié de la population parce qu’elle n’a pas fait le choix du maire sortant. Cette attitude discrédite avant tout le maire, mais aussi son entourage, peu respectueux de la démocratie, et ce refus témoigne de la fracture qui s’est installée entre une partie des annotains et son maire, niée et amplifiée année après année par lui.

Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.